Le jardin d’enfants

En pédagogie Steiner, on parle de jardin d’enfants et pas de maternelles.  La métaphore du jardin souligne l’équilibre entre la nature et le développement de l’enfant tout en accentuant les notions de liberté et de joie. Le jeu est activement lié aux objectifs d’éducation dans le sens où cela aide l’enfant à assimiler les expériences. Le jardin d’enfants accueille des enfants entre 2 ans et demi et 6 ou 7 ans.

Au jardin d’enfants, une importance particulière est portée sur l’établissement de rythmes. Le rythme structure le vécu scolaire en tenant compte de la physiologie enfantine. Les différents moments de l’activité pédagogique obéissent à une alternance de concentration et de détente, d’expansion et de rétraction.

Ces rythmes se retrouvent dans la journée et la semaine en interaction avec les célébrations des saisons. L’artisanat, le travail manuel et les jeux soutiennent le développement physique de l’enfant. Les jouets (en bois), le matériel artistique et la beauté du lieu (naturels et épurés) encouragent l’imagination des enfants. Enfin, à travers le jeu, chaque enfant développe des capacités cognitives, sociales et linguistiques

Sur le plan hebdomadaire, chaque journée a une activité différente. Avec son caractère propre, chaque journée offre des points de repère structurants pour l’enfant. Le rythme de la semaine est une routine qui lui apporte une grande sécurité.

Dans toutes les activités proposées, ce n’est pas uniquement le résultat qui compte mais plutôt le processus d’exploration et de réalisation. Les activités se succèdent, par exemple, comme suit :

Lundi :          la peinture

Mardi :          les travaux manuels en lien avec la saison

Mercredi :     macédoine de fruits à partir des fruits apportés par les enfants.

Jeudi :            fabrication du pain

Vendredi :     sortie en forêt

Sur le plan mensuel : contes, comptines et rondes sont répétés pendant 3 à 4 semaines afin que les enfants puissent les mémoriser, les faire vivre en eux, en créant des images intérieures. La jardinière choisit des récits dans lesquels les enfants peuvent s’identifier, des histoires d’animaux, des contes pour les petits ou encore des histoires en lien avec ce qui se passe dans le groupe.

Sur le plan annuel : une attention portée au rythme des saisons permet à l’enfant de s’harmoniser avec le rythme de son environnement naturel, ce qui l’y intègre de façon plus solide et sécurisante. Ce rythme est marqué par la préparation des fêtes cardinales (printemps, été, automne, hiver), par l’observation de la nature à chaque saison, renforcé par la création d’une table des saisons qui évolue au cours de l’année et par différentes activités telles que des chansons et des jeux de doigts.

Le jeu libre est un espace-temps durant lequel l’enfant dispose librement du matériel pédagogique installé dans la classe. Ainsi, chaque enfant développe des capacités cognitives, sociales et linguistiques.

L’artisanat et le travail manuel soutiennent aussi le développement physique du petit enfant. Les jouets (en bois), le matériel artistique et la beauté du lieu (matériaux naturels et ambiance épurée) encouragent son imagination.